Accueil

- Ressources

Les Tortues Marines

Deux espèces de tortues marines sont principalement étendues à Mayotte.

Les Tortues vertes (Chelonia mydas):
Tortue verte à N'Gouja

chelonia mydas (tortue verte)
Deux écailles entres les yeux, bec rond et denticulé, écailles juxtaposées
Elles mangent algues et plantes marines.
Avec plus de 80 ans d'espérance de vie, elles atteignent l'age adulte entre 15 et 20 ans.
Taille: Jusqu'à 1,50m.
Poids: Jusqu'à 230kg.
(Espèce visible sur les plages de N'Gouja)

Les Tortues imbriquées (Eretmochelys imbricata):
Quatres écailles entre les yeux, bec crochu, écailles imbriquées.
Carnivores.

  • Prédateur naturel (Requins et Orques) mais le plus important est l'action de l'homme:
    - Braconage des carapaces et de la chair malgré la toxicité du chélonitoxisme.
      Les tortues mangent des plantes toxiques (une cyanophycée du genre lyngbya) sur les herbiers, ce qui rend leur chair toxique.
    La chair mangée est très toxique (souvent mortelle ou avec de graves séquelles) et il n'existe pas d'antidote.
    - Pollution des villages établis sur les côtes.
    - Aménagements touristiques sur les plages (béton).
    - Pollution des plages par des ordures (bouteilles, sacs plastiques, ...).
    - Tortues dérangées aux abords des plages par les touristes qui nagent à coté d'elles voire les touchent.
    Un tiers des plages fréquentées par les tortues marines il y a une trentaines d'années ne le sont plus aujourd'hui.

Selon les recommandations de l'association "Oulanga na Nyamba" :
Si vous souhaitez observer les tortues dans l'eau, l’observation la moins perturbatrice pour la tortue doit s’effectuer dos à celle-ci et à une distance d’au moins 4 mètres (cette distance varie selon les individus observés). L’approche doit s’effectuer très lentement avec des mouvements très souples et des attitudes passives, il faut se faire remarquer par la tortue, sans la surprendre, il ne faut en aucun cas attenter des actions directes sur l’animal. La tortue peut ainsi s’habituer tranquillement à la présence de l’observateur et supporter cette présence pendant plusieurs heures. Après quelques minutes, voire quelques heures d’observation, la tortue se méfie de moins en moins et adopte un comportement quasi-naturel. L’attention de la tortue sur l’observateur se refocalise lors de la reprise d’air, il est alors judicieux de se reculer un peu pour lui permettre de remplir ses poumons d’air frais. 

Le trajet des tortues à travers le sable pour rejoindre l'eau après l'éclosion est très importante pour leur survie. Le frottement du sable sur leur plastron est essentiel, il ne faut par conséquant ni les prendre dans la main, ni leur donner à manger car leur métabolisme est constitué de telle façon qu'elles sont censées tenir 15 jours sans manger. De plus, si vous voulez les observer, préférez les jours nuageux où les oeufs peuvent éclore du fait de la baisse de température plutôt que la nuit parce que l'éclairage que vous utiliserez pour les regarder désorientera les tortues et nuiera à leur survie.

Le marquage et le recensement des populations de tortues vertes font partie du suivi scientifique quotidien de Mireille Quillard à Mayotte.
Les résultats sont encourageants puisque le braconnage a diminué et que les populations de tortues vertes sont en augmentation sur l'île.

Sources:
Association Oulanga na Nyamba : http://www.tortuesdemayotte.com/
http://www.linternaute.com/mer-voile/diaporama/tortues-mayotte/sauvegarde/1.shtml
Mégaptera : www.megaptera-oi.org
DDAF (Direction départementale de l’agriculture et de la forêt) :
www.agriculture.gouv.fr/spip/
 et www.ecologie.gouv.fr/
http://www.ecofac.org/Tortues/

 
Bannière
Copyright © 2017 Découvrir Mayotte. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Diaporama de Mayotte

No images
No images